Octogon n°274 – UFC 232 « Jones vs Gustafsson 2 »

Le dernier event de l’année 2018 avait lieu cette lieu au Forum d’Inglewood de Los Angeles avec Jon Jones qui affrontait Alexander Gustafsson. Une revanche (Jones avait emporté la première manche par décision à l’UFC 165) qui avait pour enjeu le titre des 205 pounds laissé vacant par Daniel Cormier. Le gala était initialement prévu à Las Vegas mais à mercredi la commission athlétique du Nevada a refusé de délivrer une licence de combat à Jones car il y a quelques jours, une métabolite de produit interdit (le même qui avait valu une suspension à Jones) a été détectée. Jeff Novitzky (le boss de l’USADA) a expliqué que la substance pouvait rester dans le corps de Jones indéfiniment mais que l’athlète avait rempli toutes les obligations de contrôle et qu’il les avait satisfaites. Un imbroglio s’en est suivi (avec les débats pro/anti Jones) et l’UFC a tout simplement opté pour la délocalisation pure et simple de l’event à Los Angeles puisque la commission de Californie avait fourni l’autorisation de combattre à Jones la semaine dernière. Bref, encore tout un cirque médiatico-médical autour du cas « Bones » au point qu’on en oublierait presque le sportif et le fait que le Suédois a été l’adversaire le plus coriace de l’ancien champion incontesté. Un long lay-off respectif a rebattu (?) les cartes de ce duel dans une division assez sinistrée.

Le co-main event était LE combat féminin que tous les fans attendaient depuis des années: Amanda Nunes (championne des 135 lbs) contre Cristina Cyborg (championne des 145). Un duel 100% auriverde où Cyborg partait favorite puisqu’elle a nettoyé toutes les adversaires qui se présentaient à elle en moins de deux rounds (à l’exception de Holly Holm). Si une femme pouvait rivaliser avec elle, c’était bien Nunes qui possède la force, le striking, la lutte et le sol nécessaires pour annihiler la tenante des featherweight. Le reste de la carte était Condit/Chiesa, Latifi/Anderson et Mendes/Volkanovski (à noter la présence de BJ Penn, d’Andrei Arlovski et de Cat Zingano dans l’undercard). On vous résume comme à l’accoutumée tout cela et nous vous donnons rendez-vous le 20 janvier prochain.
En attendant, nous vous souhaitons une excellente année 2019 et un très bon réveillon. Amusez-vous, profitez de vos proches et prenez soin de vous.
Bonne écoute

Laisser un commentaire...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.