Octogon n°365 – UFC 262 « Oliveira vs Chandler »

L’UFC 262 se tenait cette nuit devant près de 20000 spectateurs au Toyota Center de Houston (Texas). Le titre des 155 lbs laissé vacant par Khabib Nurmagomedov était remis en jeu par l’UFC. Charles Oliveira affrontait Michael Chandler. Deux styles opposés étaient réunis en main event de ce gala. Le JJB inventif de « DoBronx » face au punch explosif et à la lutte de l’ancien champion du Bellator. Les fans de l’UFC attendaient avec impatience ce duel tant les deux hommes sont habitués à délivrer des prestations explosives et divertissantes au public. Le co-main event concernait encore la division des poids légers. L’ancien champion interim Tony Ferguson était opposé à Beneil Dariush. Le pari était risqué pour Ferguson car il sort de deux défaites de rang assez cuisantes contre Gaethje et…Oliveira. La passe de trois l’éloignerait assez durement des conversations intéressantes. Beneil Dariush est un client à emmerdes disons-le clairement et là encore, il y avait beaucoup de bonnes choses à regarder dans l’octogone. Le reste de la carte PPV est: Bontorin/Schnell, Chookagian/Araujo et un très appétissant Barboza/Burgos.
Bonne écoute!

Octogon n°364 – UFC on ESPN 24 « Waterson/Rodriguez »

Cette carte de l’UFC on ESPN 24 a connu des déboires puisque TJ Dillashaw s’est blessé. Son main event contre Cory Sandhagen est repoussé. Le surlendemain, c’est Diego Sanchez qui ne peut donner les garanties médicales pour affronter Donald Cerrone. Qu’à cela ne tienne, Michelle Waterson saute en short notice sur le combat principal. Elle est opposée à Marina Rodriguez. En co-main event, Cerrone trouve en la personne d’Alex Morono son adversaire du soir. Le reste de la fightcard: Neal/Magny, De Lima/Green, Ferreira/Gillespie. On vous résume tout ça.
On vous fait aussi le focus sur le prochain PPV, l’UFC 262 du 15 mai prochain avec sa très belle carte. Michael Chandler et Charles Oliveira se disputeront la ceinture des 155 lbs laissée vacante par Khabib Nurmagomedov.
Bonne écoute

Octogon n°363 – UFC on ESPN 23 « Reyes vs Prochazka »

On revient à huis clos au centre Apex de Las Vegas pour cet UFC on ESPN 23. En main event de cet intéressant gala, Dominick Reyes affrontait Jiri Prochazka en 205 pounds. Le premier ne devait pas quitter les bonnes conversations de la division tandis que le second était à une victoire d’un éventuel title shot.
En co-main event, le vétéran Cub Swanson rencontrait à Giga Chikadze. Swanson est un combattant très expérimenté mais il avait fort à faire face à un striker (et ancien du Glory) comme le Géorgien. Le reste de la carte est Cutelaba/Jacoby, Strickland/Jotko et Dvalishvili/Stamann.
Bonne écoute

Octogon n°362 – UFC 261 « Usman/Masvidal 2 »

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, l’UFC accueillait du public sur le sol US. En effet, l’Etat de Floride autorisait le remplissage des gradins et autant dire que Dana White n’a pas fait les choses à moitié. Plus de 15000 personnes avaient pris place dans le Veterans Memorial Arena de Jacksonville pour voir les 3 title fights en jeu de cet UFC 261. En main event, Kamaru Usman mettait son titre en jeu pour la seconde fois contre Jorge Masvidal. La première fois, le Nigérian l’avait emporté aisément par décision unanime mais Masvidal avait pris le combat en short notice. Il a demandé un vrai training camp, persuadé qu’il peut battre le champion.
En co-main event, Zhang Weili était opposée à l’ancienne championne Rose Namajunas. La chinoise est terrifiante et l’opposition contre « Thug » était résolument l’une des attentes de la soirée. Le dernier combat titré était l’opposition entre Jessica Andrade et Valentina Shevchenko. La Brésilienne partait avec toutes les défaveurs des bookmakers tant la supériorité de « Bullet » est écrasante. Son striking est l’un des tous meilleurs dans le business et le reste de son arsenal est complet. Le reste du PPV était Weidman/Hall et Crute/Smith.
Bonne écoute!

Octogon n°361 – UFC on ESPN 22 « Whittaker/Gastelum »

Robert Whittaker veut un title shot, une revanche contre celui qui lui a pris son titre: Israel Adesanya. Cela passait automatiquement par une victoire contre quelqu’un qu’on pensait oublié des conversations intéressantes, Kelvin Gastelum. C’est un très beau cadeau que l’UFC faisait à l’Américain. C’était le main event de cet UFC on ESPN 22.
Après vous avoir résumé cet event, on passe en focus le PPV du week-end prochain. L’UFC 261 aura lieu le 25 avril avec pas moins de 3 défenses de titre: Usman/Masvidal 2, Weili/Namajunas et Shevchenko/Andrade. Quelle carte…
Bonne écoute

Octogon n°360 – UFC on ABC 2 « Vettori/Holland »

Marvin Vettori affrontait en short notice Kevin Holland ce week-end. « Big Mouth » remplaçait Darren Till qui s’est blessé fin mars. Dana White ne met pas Holland dans ses bons petits papiers , surtout après sa performance contre Derek Brunson, où il a plus passé le temps à interpeler les gens qu’à combattre. Holland avait des choses à se faire pardonner et c’est la raison principale pour laquelle il s’est porté candidat pour suppléer le forfait de Till. C’était une carte plutôt intéressante pour les aficionados de l’UFC puisqu’en co-main event Sodiq Yussuf était opposé à Arnold Allen. On avait aussi des oppositions comme Dern/Ansaroff ou Perry/Rodriguez.
Bonne écoute!

Interview de « Reug Reug » :  » Je vais pouvoir réussir à faire ce que Francis NGannou a fait au Cameroun »

Omar a pu s’entretenir ce 8 avril avec le combattant de MMA, champion de lutte sénégalaise et icône du continent africain, « Reug Reug« . Invaincu, cet athlète de 1m95 et 120 kilos a débuté à l’ARES FC de Fernand Lopez. Il poursuit désormais sa carrière au ONE FC. Pour son second combat avec la franchise asiatique, Oumar Kane (de son vrai nom) s’est débarrassé de  Patrick Schmid en mixant le striking et ground and pound pour terminer son adversaire.  Interview d’un combattant atypique.

Omar: Salut Oumar, merci de m’accorder cet entretien. Depuis plusieurs années, je co-anime un podcast sur le MMA avec mon compère Samir qui est en France. On parle essentiellement de l’UFC mais je voulais accorder un peu de visibilité en France à mon compatriote sénégalais.

Merci de me recevoir. Je ne connaissais pas du tout ce que vous faites mais je suis très content d’être là et content d’entendre qu’il y a des africains qui font ce genre de choses.

Rentrons dans le vif du sujet. Pour les gens qui ne te connaissent pas, peux-tu me parler de ton parcours dans les sports de combat du début jusqu’à aujourd’hui?

Je pratique la lutte depuis que je suis tout petit. Mes premiers succès sont dans ce sport. Je suis invaincu en lutte sans frappe pendant 5 ans. Ensuite, j’ai eu 5 combats de lutte avec frappe et je n’ai jamais perdu. En 2018,  j’étais aux Etats-Unis et un de mes amis là-bas pratiquait le MMA. Le sport m’a plu et je lui en ai parlé. J’ai donc commencé à m’entraîner suite à cela d’autant plus que ma carrière en lutte était derrière moi.
Lorsque ARES (NDLR: organisation de MMA de Fernand Lopez) a voulu organiser un event, ils ont contacté “Bombardier” qui à son tour m’a contacté. Après une série d’entretiens, ils m’ont retenu mais malheureusement le combat de Bombardier est tombé à l’eau et je me suis retrouvé comme une sorte de tête d’affiche locale de la carte.J’avais signé pour 4 combats avec ARES mais le COVID est passé par là et ces combats n’ont pas pu se faire. Des gens de mon entourage ont eu des contacts avec ONE et quelques temps plus tard, j’ai fait mes débuts et me voilà.

C’est le ONE qui t’a amené en Asie et notamment à Singapour. Comment as-tu trouvé l’accueil ici?

Très bon accueil. Une très bonne organisation avec des gens très professionnels.

Tu es un lutteur à la base mais tu as du succès et une certaine hype grâce à ton agressivité et le fait que tu n’hésites pas à utiliser ta puissance pour rentrer dans tes adversaires et essayer de finir le combat le plus rapidement. Qu’est-ce qui fait que tu choisisses de rester debout et de striker?

Je sais que mes adversaires ne peuvent pas lutter contre moi. Je n’ai aucun doute sur le fait que je peux gagner facilement mes combats en utilisant ma lutte mais je m’entraîne dans toutes les disciplines notamment le striking. Donc j’ai envie de montrer que je sais tout faire et que je progresse.

Je vais rebondir sur ce dernier point. Comment se structure ton entraînement? Est-ce que tu voyages beaucoup? Est-ce que tu t’entraînes exclusivement au Sénégal? Qu’en est-il de l’apprentissage des techniques au sol?

Je m’entraine au Sénégal mais je vais aussi très souvent aux USA pour parfaire mon entraînement. Contrairement à ce que les gens pensent, je m’entraîne en Jiu-Jitsu aussi. Pour mon combat d’aujourd’hui (contre Schmid) j’ai effectué ma préparation à Dubaï.

Tu es relativement jeune dans le MMA. Dans ton apprentissage des divers éléments, qu’est-ce que tu trouves le plus difficile à intégrer?

Franchement je ne peux pas dire qu’il y a quelque chose de difficile. Quand je veux apprendre quelque chose, je me dédie à cela et en général les choses viennent relativement vite. J’arrive à intégrer les techniques relativement facilement.

Avec tes récents succès, tu es devenu une sorte de célébrité notamment au Sénégal. Quel impact as-tu remarqué sur l’intérêt des jeunes pour le MMA?

Nous avons un club de MMA et effectivement avec mes récents succès et aussi ceux de “Bombardier”, on voit que de plus en plus de jeunes s’intéressent au MMA. Le seul souci au Sénégal c’est le manque de moyens qui fait que c’est difficile d’avoir de bonnes structures d’entraînement qui peuvent permettre d’attirer plus de monde. Cependant, j’espère qu’en continuant à avoir du succès, je vais pouvoir réussir à faire ce que Francis Ngannou a fait au Cameroun avec la structure qu’il a montée sur place pour que les jeunes puissent s’entraîner dans de bonnes conditions.

J’ai une dernière question avant de te libérer: quel est ton futur proche? Sais-tu qui sera ton prochain adversaire et quelle sera la date de ce combat?

On ne m’a encore rien dit et je laisse cela à mon manager mais je pense que je vais combattre le 29 avril prochain. Je n’ai pas de temps à perdre et je veux être très actif. J’aimerais pouvoir effectuer 5 combats en 6 mois.

Tu sais que ce genre de choses ne se fait pas en MMA? Depuis que je suis le MMA je n’ai jamais entendu un combattant d’une organisation sérieuse effectuer 5 combats en 6 mois.

Parfait!! Je vais être le premier à le faire.

Je vais suivre cela avec grand intérêt. En tout cas merci pour ta disponibilité et on reste en contact pour ta prochaine venue ici. On essayera de se voir si le COVID nous le permet.

Cela me ferait énormément plaisir. Je garde ton numéro et je te contacte quand je reviens. Merci et à bientôt!

Octogon n°359 – Interview de Franck Dupuis, Président de Venum

Franck Dupuis, Président de la marque française Venum, nous a accordé une longue interview. Il nous raconte les dessous du deal passé avec l’UFC qui fait de Venum le fournisseur exclusif de l’UFC en matière de textiles pour les 3 prochaines années. Le contrat commence ce week-end avec l’UFC « Vettori/Holland » mais les démarches ont démarré bien plus tôt. Comment Venum et l’UFC sont entrés en contact? Quelles sont les étapes de design et de fabrication des équipements? Quelle sera la stratégie de développement de l’enseigne au serpent dans le futur? Quel est l’imbroglio avec le Brésil et Andre Vieira quant à la marque? Dans un entretien franc et sans langue de bois, Franck Dupuis nous explique tout. Merci à lui pour cet intéressant échange. Bonne écoute.

Octogon n°358 – UFC 260 « Miocic/NGannou 2 »

Francis NGannou tentait pour la seconde fois cette nuit de ravir le titre des poids lourds à Stipe Miocic en main event de l’UFC 260. La première fois en 2018, « The Predator » s’était cassé les dents sur le gameplan intelligent du champion. Miocic s’était montré plus complet que son challenger. NGannou assurait avant cette revanche qu’il était prêt et qu’on n’avait pas vu le vrai Francis lors du précédent title shot.

Le co-main event était le duel entre Tyron Woodley et Vicente Luque. L’ancien tenant des 170 lbs avait lourd à jouer après son losing streak de 3 combats. Le reste du PPV était O’Malley/Almeida, Robertson/Maverick et Mullarkey/Worthy. On reçoit avec plaisir dans cet épisode le journaliste de RMCSport Alexandre Herbinet. Il se produit aussi dans un autre podcast « RMC Fighter » et nous a fait la gentillesse de venir vous narrer cet UFC 260. Bonne écoute!

Octogon n°357 – UFC on ESPN 21 « Brunson/Holland »

Derek Brunson et Kevin Holland s’affrontaient cette nuit à l’APEX de l’UFC à Las Vegas dans la catégorie des middleweight. Ils se cherchaient depuis un moment et les incessantes piques de « Big Mouth » Holland n’ont pas calmé les velléités de Brunson de fermer la bouche de son adversaire; bien au contraire. Il n’empêche qu’en battant Brunson, Holland avait la possibilité de faire briller son nom dans les bonnes conversations de la division. Après avoir résumé la fightcard dans son intégralité, nous faisons un focus vers le très attendu UFC 260 du 27 mars. La main event de ce PPV sera la revanche entre Stipe Miocic et Francis NGannou. Bonne écoute!